Témoignages -

  • Jeune Afrique N° 1439
    Je crois qu'il faudrait que l'on définisse les responsabilités à partir de nos traditions et que le chef ne soit plus considéré comme étant au-dessus des autres, mais un parmi les autres, et un serviteur. Voilà mon idéal.

Témoignage poème

Ici nous poserons nos bouquets de fleurs 

Pour honorer ta mémoire 

Honorable Président; 

Ici nous verserons nos larmes 

Quand la nostalgie deviendra insupportable; 

Ici nous prouverons à tous ceux qui te sont chers 

Que leur peine est la nôtre; 

Ici nous nous recueillerons pour mieux compter nos morts; 

Ici nous prierons pour que tous, reposent en Paix; 

Ici enfin, nous nous réconforterons, et attendrons la Justice. 

Cette Justice qui console et innocente; 

Celle-là qui embaume les plaies et soulage les douleurs. 

Et quand enfin finira la bataille 

Nous chanterons tes bravoures 

Au grand son de ton hymne préféré : 

« Umugambi n’umwe banyarwanda, 

Amahoro, Ubumwe n’Amajyambere..» 

Pétronille Muhawenimana 

D'autres témoignages