Témoignages -

  • « Soyons patients et gardons l’espoir. Faisons tout pour maintenir la sécurité de tous. Soyons fermes pour sauvegarder notre paix qui constitue la motivation de l’Accord d’Arusha. Luttons ensemble pour promouvoir l’Unité nationale. Je vous invite à garder le calme et à éviter tout acte de provocation. Luttons toutes et tous pour sauvegarder la sécurité et la tranquillité dans notre pays. »
    Dernier discours du Président Juvénal Habyarimana - Kigali, Rwanda le 15 janvier 1994

Hommage au Général-Major Juvenal Habyarimana

Après le déclenchement de la guerre lancée le 1er octobre 1990 par des éléments rwandais de l’armée ougandaise et ses alliés contre le peuple rwandais et après l’assassinat du Chef de l’Etat rwandais le 6 avril 1994, nous n’avons pas le droit d’oublier Juvénal Habyarimana ainsi que certains des nôtres qui ont sacrifié leur vie dans cette sale guerre! 

Dans ses discours, Juvénal Habyarimana dénonçait l’intolérance, le manque d’amour patriotique et la haine inter-ethnique. Et dans son souci de faire respecter les droits de l’homme, il ne supportait jamais que l’on maltraite les faibles et les minorités.

Au service de la vérité et de la justice, Juvénal Habyarimana est tombé sous les bombes des criminels cyniques sans foi ni loi. Il est donc mort; lâchement assassiné, en martyr de la paix et de la vérité. Rien n’a été fait depuis pour rendre justice à toutes ces victimes. 

Qui d’autre, mieux que les rescapés de ces massacres à très grande échelle, peut rétablir la vérité!

Certains crimes sont imprescriptibles, celui-là commis contre l’avion présidentiel rwandais en est un. Une enquête sur cet attentat doit être conduite et la vérité doit être établie. 

Que son exemple interpelle et encourage les jeunes et les moins jeunes à un engagement plus effectif pour la justice et la vérité.

A.B. Alirwanda

D'autres témoignages